Les Mayas

Calendrier MayaLes mayas (maya signifie maïs, céréale qui tient une place primordiale dans les mythologies précolombiennes et dans la vie quotidienne des Mayas au point qu’ils se sont désignés eux-mêmes comme des « hommes de maïs » depuis une très haute antiquité) constituent une groupe culturel varié d’Amérindiens vivant dans le sud du Mexique et le nord de l’Amérique centrale (Guatemala, Belize, avec de petites minorités au Honduras et au Salvador). On estime à 6 millions le nombre de Mayas vivant dans cette zone au début du XXIe siècle. Certains sont assez intégrés dans les cultures modernes des pays dans lesquels ils résident, d’autres continuent une vie plus traditionnelle et distincte culturellement, souvent en parlant l’une des langues mayas comme langue principale.

Les plus grandes populations Mayas contemporaines sont dans les états mexicains du Yucatán, du Campeche, du Quintana Roo, du Tabasco, et du Chiapas, ainsi que dans les pays d’Amérique centrale comme le Belize, le Guatemala et les parties occidentales du Honduras et du Salvador. Ils s’identifient eux mêmes simplement comme des « Mayas » sans tribu (à l’inverse de ceux des Hautes-Terres de l’ouest du Guatemala), et parlent la langue que les anthropologues appellent le « maya yucatèque », mais est reconnu par ceux qui le parlent et par les « Yucatecos » simplement comme « maya ». Les locuteurs de langue maya parlent également le plus souvent l’espagnol comme langue secondaire ou principale.

Le terme général « Maya » est une désignation collective pratique pour inclure les populations de la région qui partagent un certain degré de patrimoine linguistique et culturel; cependant, ce terme englobe beaucoup de peuples distincts, des sociétés et des groupes ethniques qui ont leur propre traditions, cultures et identité historique.

Piramide de Chichen ItzaDurant le Ier millénaire les Mayas formaient l’une des grandes civilisations de Mésoamérique. Ils étaient organisés en centres urbains composés d’un site civique et cérémoniel, de palais de dignitaires, de quartiers périphériques d’artisans, de commerçants et de guerriers, et de hameaux dispersés de population rurale. Leur civilisation a ensuite perduré jusqu’au XVIe siècle dans le nord de la péninsule du Yucatán. Les accomplissements les plus marquants de cette civilisation sont : l’écriture hiéroglyphique, la numération de position (en base 20 avec le zéro), l’astronomie (calendrier et éphémérides) et l’architecture (édification de pyramides et de temples). On trouve aujourd’hui de nombreux sites archéologiques mayas dans le sud du Mexique (Chichén Itzá, Palenque) et au Guatemala (Tikal, Kaminaljuyú).

La large révolte menée au XIXe siècle par les Mayas originaires du Yucatán, aussi connue sous le nom de guerre des Castes du Yucatán, fut l’une des plus victorieuses révoltes amérindiennes, ayant permis l’obtention temporaire de l’État Maya de Chan Santa Cruz, reconnu comme une nation indépendante par l’Empire britannique.